La retraite à 67 ans devient la norme et certains pays, comme le Danemark, l’Irlande, la République tchèque, le Royaume-Uni et l’Italie, envisagent de repousser cet âge légal à 70 ans. Le taux d’emploi des 55-64 ans connaît une forte progression. Il est passé de 52 à 57% en moyenne dans l’OCDE, et de 31 à 46% par exemple en Italie, et de 45 à 66% en Allemagne. C’est en France (59,4 ans en moyenne) que les salariés partent le plus tôt à la retraite, suivie de la Belgique (60), la Slovaquie (61,1), la Grèce (61,3) et l’Italie (61,4).

La Corée recense le plus grand nombre de retraités pauvres de plus de 65 ans, un sur deux. Les pays méditerranéens se classent plutôt bien sur ce critère. 24% des retraités israéliens sont pauvres selon les critères de l’OCDE, 18% des Turcs, 16% des Slovènes, 9% des Italiens, 8% des Portugais, 7% des Espagnols et des Grecs, 4% des Français.

La moyenne de l’OCDE se situe à 13%.

Quant au taux de remplacement des retraites (pourcentage de son revenu conservé par le salarié lorsqu’il fait valoir ses droits à pension), les mieux lotis sont le Danemark (103,2%), les Pays-Bas (101,3%), le Luxembourg (98,4%) et la Turquie (98%). Les moins bien lotis se trouvent au Mexique (35,5%), au Chili (48,7%), au Japon (53,4%) et en Allemagne (53,4%). Mise à part la France (66,9%), la plupart des pays méditerranéens se trouvent en haut du classement avec notamment l’Espagne (89,1%), le Portugal (87,7%), Israël (85,7%) et l’Italie (82,2%). La moyenne de l’OCDE étant à 74,5%.

Chiffres extraits du Panorama des pensions 2015 publié par l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économique) en décembre 2015.