© DR - Réfugiés soudanais séjournant dans le jardin des roses à Jérusalem

60 000 MIGRANTS

Depuis 2005, près de 60 000 migrants africains ont traversé dans des conditions  jugées «inhumaines» le désert du Sinaï jusqu’en Israël.

_______________________________________________________________________

En 2013, une clôture électronique a été construite par l’État hébreu le long de sa frontière avec l’Égypte dans le Sinaï, afin de stopper l’entrée des migrants africains sur son territoire.

_______________________________________________________________________

62 %

Un sondage mené ces derniers mois par la police révèle que 62% des Israéliens vivant dans le sud de Tel-Aviv, région qui abrite la plus grande concentration d’Africains vivant en Israël, déclarent que leur quartier a connu une recrudescence de la criminalité et craignent ainsi de quitter leur maison le soir.

_______________________________________________________________________

Le statut de réfugié est un statut légal autorisé, qui permet aux gens d’obtenir certains droits qui varient selon le pays hôte, notamment des permis de travail, une assurance santé, l’éducation des enfants, des aides au logement et des cours de langue. De plus, selon la Convention relative au statut des réfugiés de 1951  et le « Protocole relatif au statut des réfugiés » de 1967,  les pays doivent accorder l’asile aux réfugiés et ne peuvent pas forcer un réfugié à retourner dans son pays d’origine.
Cependant, de nombreux pays ne prennent pas en compte ce traité.

_______________________________________________________________________

4012

Selon des chiffres officiels, 4012 migrants en situation irrégulière ont déjà quitté Israël au cours de l’année 2017, dont 3332 sont originaires d’Afrique subsaharienne.

_______________________________________________________________________

20 000

Un tribunal israélien a créé la surprise en mi-février en statuant que les quelque 20 000 migrants ayant fui l’Érythrée pour échapper au service militaire pourraient bénéficier d’un statut de réfugié politique…

_______________________________________________________________________

L’Agence juive pour Israël a demandé récemment dans une lettre envoyée au ministre de l’Intérieur Aryeh Deri, à ce que soit « accordé un statut légal aux plus de cinq cents jeunes migrants arrivés en Israël il y a des années en tant que mineurs non accompagnés et qui ont été intégrés dans le système éducatif des villages de jeunes exploités par l’Agence juive et le ministère de l’Éducation. » Selon l’Agence juive, « ces jeunes ont grandi dans un environnement éducatif israélien, parlent couramment l’hébreu, sont imprégnés de la culture israélienne et sont fidèles à l’État d’Israël. Il est donc juste qu’ils aient un statut légal ».