Ashdod se définit comme grande métropole d’Israël grâce à son emplacement sur un carrefour important, non loin de grands centres urbains tels que Tel Aviv, Jérusalem et Beer Sheva, ainsi que son port, artère économique et touristique, et ses grandes zones industrielles. La ville offre aux résidents une multitude de possibilités économiques. Les nombreuses initiatives de la municipalité et de ses institutions dans la levée de fonds, le développement urbain et la recherche de nouvelles sources de revenus, permettent à la plupart des habitants d’Ashdod de gagner leur vie dans la ville et de bénéficier de ses services municipaux de premier ordre.

Ashdod, divisée en 17 quartiers, est en renouvellement permanent dans tous les aspects de la vie urbaine : l’éducation, le tourisme, l’industrie, l’hébergement, la culture et l’art. Dans cette même perspective, le secteur immobilier est en constante évolution. L’immobilier résidentiel de la ville peut être divisé en quatre catégories : logements anciens, constructions datant de la grande vague d’alyah des années1990, nouvelles constructions datant du début des années 2000 et enfin zones de haut standing proches du bord de mer où les prix sont plus élevés.

Hé :Capture d’écran 2015-09-24 à 16.53.17

Situé au cœur de la ville d’Ashdod, proche du quartier Bet, le quartier Hé est longé par l’une des principales avenues de la ville, ‘Sdérot Yéroushalaim’, artère empruntée quotidiennement par des milliers d’automobilistes. Célèbre pour son centre commercial ‘ Lev Ashdod’, le quartier Hé attire de nombreux francophones de par sa proximité avec le marché couvert ouvert six jours sur sept, sa boucherie française et ses bons poissonniers. De nouvelles constructions à l’architecture moderne et originale, ayant émergé au cours des dix dernières années, souvent dotées de piscines ou de gymnases, jouxtent d’anciens logements rachetés et rénovés, en général, par des investisseurs soucieux d’obtenir un rendement relativement élevé des loyers annuels qu’ils proposent.

Capture d’écran 2015-09-24 à 16.53.20Alef :

Erigées face à la mer, ses nouvelles constructions composées d’appartements de luxe jouissent d’une superbe vue sur le littoral méditerranéen. Sa longue tayelette (promenade) est jalonnée de cafés, de restaurants (dont la célèbre Mamounia) et de jolies boutiques. Beaucoup d’anglophones ont décidé de s’établir, au cours de la dernière décennie, dans ce quartier résidentiel où se situe le merkaz klita  (centre d’intégration).

Capture d’écran 2015-09-24 à 16.53.25Tet :

Quartier récent, le ‘ézor’ tet est composé de nouvelles constructions datant des années 1990 et des années 2000 érigées à proximité de la gare routière. De plus en plus de jeunes couples dynamiques ont décidé de s’installer dans ces hautes tours qui s’élèvent au sud de la ville.

Capture d’écran 2015-09-24 à 16.53.31Guimel et Zain :

Ces deux quartiers, dont l’un a été fondé dans les années 1960 par le Rav Kahaneman de la Yeshiva de Ponievesh, sont habités à majorité par des ultra-orthodoxes. Anciens immeubles rénovés et nouvelles constructions constituent le paysage de ces quartiers fortement prisés par le public religieux et où les prix de l’immobilier restent plus ou moins abordables.

Capture d’écran 2015-09-24 à 16.53.34Tet Zain :

Avec ses grandes tours modernes aux appartements spacieux bénéficiant d’une vue imprenable sur la mer, Tet Zain, quartier récent de la ville, est l’un des plus prisés d’Ashdod. Ces constructions à l’architecture originale, érigées le long de l’avenue Bnei Brit, font partie des zones de haut standing.

Capture d’écran 2015-09-24 à 16.53.37Bet :

Ce quartier est en majorité composé d’appartements anciens, récemment rénovés, et de logements datant de l’alyah massive des Russes au cours des années 1990. Doté d’un marché couvert et ouvert presque toute de la semaine, le quartier Bet attire de nombreux investisseurs avec ses prix attractifs.