PERCEPTION DES FRANÇAIS VIS-À-VIS D’ISRAËL ET DU SIONISME
Sondage Ifop, enquête menée auprès d’un échantillon d’un millier de personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus en mai 2018.
DATE DE LA CRÉATION D’ISRAËL :
33% des sondés répondent 1948.
22% pensent que c’était en 1980 et après.
43% disent avoir une "bonne image" d’Israël.
Malgré le chic, la culture et l'excellence de la cuisine française, touristes et immigrants de l’Hexagone souffrent d'une image négative auprès des Israéliens. Comme avec chaque vague d’alyah, ces derniers aiment mettre des étiquettes sur les nouveaux venus. Les Français n’échappent pas à la règle.
Arrogants, riches, incontrôlables, fraudeurs, buveurs, radins, infréquentables, chahuteurs et crâneurs, voilà quelques-uns des stigmates attribués aux Français en Israël. Des qualificatifs peu glorieux. Et ce n’est pas tout. Selon les nationaux, les Français seraient aussi responsables de l’augmentation des prix de l’immobilier, quand beaucoup de jeunes couples n’arrivent pas à accéder à la propriété. Aussi les Israéliens ne les accueillent-ils pas toujours à bras ouverts.
Dans son rapport publié en 2015, le Contrôleur de l’État, Yossef Shapira, tirait la sonnette d’alarme concernant l’augmentation de l’endettement des ménages entre 2008 et 2014. Les dettes des foyers israéliens auraient ainsi augmenté de 60% pour atteindre 433 milliards de shekels à la fin 2014 et 455 milliards en septembre 2015.

Une situation particulièrement préoccupante que l’association Paamonim tente d’endiguer au quotidien en promouvant la responsabilité économique des familles et des personnes.

Fondée en 2002 sur le principe : « Il vaut mieux apprendre à pêcher que de donner du poisson », Paamonim aide les familles en situation de crise économique à relever les défis auxquels elles sont confrontées, et à...

Au Moyen-Orient, tout va vite, très vite, parfois trop vite ! Samedi 31 Octobre, un Airbus A321 d’une compagnie russe s’est écrasé au beau milieu du Sinaï. L’intégralité des passagers et de l’équipage a perdu la vie dans le crash.

Des experts ont été dépêchés sur place afin de déterminer la cause de la catastrophe. Soucieux de préserver leur économie touristique, les Egyptiens se sont entêtés à évoquer une désintégration en plein vol provoquée par une panne technique. Les Russes n’ont pas démenti ce qui leur évitait de voir leur suprématie militaire écornée par une action terroriste menée par une...

CLASSEMENT DES HÔPITAUX ISRAÉLIENS Même si en cas d'urgence on se dirige vers l'hôpital le plus proche a n d'être traité au plus vite, il est néanmoins intéressant de remarquer quel hôpital dispense les meilleurs soins. En 2016, une enquête a été menée par le ministère de la Santé sur la...
À chaque fois que le Moyen-Orient s'embrase, on croit revivre les mêmes cauchemars. Depuis 2000, nombre d’agressions ont secoué la communauté juive, faisant des synagogues et écoles, des fidèles ou membres de la communauté juive autant de cibles tout au long de ces deux dernières décennies. Pourtant tous les con its du monde ne suscitent pas une telle passion. Étrangement, le con it israélo-palestinien, un con it qui est à la fois distant, étranger et complexe, semble cristalliser toutes les émotions. Pourquoi ?

Le conflit israélo-palestinien n’a pas toujours été aussi fort en France. Dès les premières années après la création de l'État d'Israël jusqu'à la guerre des six jours en 1967, la cause palestinienne fait rarement partie du débat national français. Plus encore,

Ashdod

Cinquième plus grande ville du pays, située sur la plaine du littoral méditerranéen dans le district sud d’Israël à quelques dizaines de kilomètres de Tel Aviv et d’Ashkélon, Ashdod connaît un essor immobilier impressionnant au cours des deux dernières décennies.

Ville de prédilection de nombreux francophones attirés par son climat doux, ses larges boulevards, ses belles plages de sable fin et surtout ses logements moins coûteux que ceux de la ville blanche, Ashdod est l’une des villes les plus dynamiques d’Israël, abritant notamment les sièges sociaux de grandes entreprises spécialisées dans les domaines électronique, pharmaceutique ou encore biotechnologique (entre autres). De plus, cette métropole, surtout connue pour son...

Ils sont quelques-uns à avoir troqué leur statut de ‘touristes’ pour celui de ‘résidents permanents’ à Eilat. Par nécessité, coup de cœur, ou les deux à la fois, les 2000 familles francophones d’Eilat forment une petite communauté à part dans le paysage francophone d’Israël. Valérie Bitton en est une figure. Elle a fondé, en 2011, le blog ‘Eilat French Connection’, et a accepté de partager son histoire avec le Mag’.

Comment êtes-vous arrivés à Eilat ?

Nous avons fait notre alyah en 2005, à Ashdod. Nous y sommes restés pendant quatre ans. Dans un premier temps, mon mari faisait des allers retours en France. Par la suite, il a été embauché dans l’industrie hôtelière à Eilat. Pendant trois ans, il partait donc...

En France, vu le nombre limité d’écoles juives, une grande diversité d’enfants se retrouvent au sein d’un même établissement. Les écoles ‘juives’ étant beaucoup plus nombreuses en Israël, elles peuvent se permettre le luxe d’offrir un très (trop ?) large éventail de courants et de styles différents. Les familles francophones...
C'est un beau roman, c'est une belle histoire.
C'est une romance d'aujourd'hui ! Et oui, comme beaucoup de romances contemporaines, les relations entre la France et Israël (aux niveaux politique, diplomatique et commercial) de 1948 à nos jours, ont été pour ainsi dire agitées ! Telles celles d’un couple ayant traversé des malentendus, batailles d’ego ou drames domestiques. Retour sur une relation passionnelle qui aura, plus d’une fois, défrayé la chronique...