La vie c’est l’eau, et l’eau c’est la vie. Mais l’eau, c’est bien souvent aussi, la guerre. Aaron Wolf, chercheur en géographie dans l'Oregon, a voulu savoir combien de conflits dans le monde avaient pour origine des disputes liées à l’eau. Ses résultats sont sans appel : entre 1950 et 2000, on dénombre en moyenne 30 litiges par an, la plupart réglés à l’amiable. 21 conflits ont débouché sur des opérations militaires. Sur ces 21 conflits, 18 concernent Israël. Des chiffres qui rappellent l’un des facteurs au cœur des stratégies de l’État hébreu: l’eau, à tout prix.
C’est un projet déjà évoqué par Théodore Herzl dans son utopie sioniste “Altneuland” en 1902. Sauver la Mer Morte, en péril d’extinction, fait partie des priorités nationales d’Israël. Voilà que, depuis quelques années, ressurgit le projet d’un canal reliant la Mer Rouge à la Mer Morte. Celui-ci pourrait servir de moteur pour la coopération régionale, mais aussi de levier pour un renouveau des négociations entre Israéliens et Palestiniens.