Dans une initiative qualifiée d’historique, l'Autorité de radiodiffusion d'Israël a diffusé pour la première fois gratuitement dans les pays arabophones l'un des événements sportifs les plus regardés au monde,

Jeffrey Goldberg

En 2016, Jeffrey Goldberg, correspondant de The Atlantic qui écrit fréquemment sur Israël et le Moyen Orient, déclenche une tempête sur la toile en tweetant :

UN LARGE PANEL MÉDIATIQUE

En Israël, les médias comptent des douzaines de journaux et magazines imprimés, de sites en ligne, de chaines de télévision et de stations de radio qui jouent un rôle important dans la vie politique, sociale et culturelle du pays. En outre, ceux-ci ne comptent pas que des supports en hébreu. Ils incluent une dizaine de langues (arabe, anglais, russe, français, etc…). Ces médias font souvent l'objet de critiques acerbes. Beaucoup affirment que les journalistes israéliens affichent une tendance politique de gauche. D'autres les accusent de "sensationnalisme" les nouvelles. LeMag’ tente de décrypter cette jungle "médiatique".

Repères historiques

La presse hébraïque apparaît dans la petite ville de Safed à la fin du XVie siècle OCCUPATION TURQUE EN PALESTINE 1842-1918
1842 Israël Beck, fonde une imprimerie à Jérusalem qui devient le centre de la production de livres religieux et laïcs et de publications périodiques en hébreu 1863 Naissance de la presse hébraïque. 15 périodiques - instruments de débats idéologiques - sont publiés en hébreu, yiddish ou ladino 1907 Naissance du premier journal hebdomadaire créé et financé par un parti politique, socialiste en l’occurrence : Hapoel Hazair - Le jeune ouvrier. MANDAT BRITANNIQUE EN PALESTINE 1918-1948
Sur le terrain, il existe des associations qui œuvrent pour rapprocher Juifs et Musulmans. C’est le cas de la Fraternité d’Abraham fondée peu avant la guerre des Six Jours par l’écrivain juif André Chouraqui, le Musulman Si Hamza Boubakeur (père de l’actuel recteur de la Grande mosquée de Paris Dalil...