Entraînement en conditions réelles

95

L’association israélienne Sauveteurs sans Frontières (SSF) a acquis, en collaboration avec les unités médicales de l’armée et Magen David Adom, des mannequins de simulation High-Tech qui permettent aux secouristes de s’entraîner à sauver des vies dans les conditions les plus proches de la réalité. Reportage sur le terrain.

Un homme gravement blessé sous une voiture. Une des nombreuses situations proposées lors de cet exercice grandeur nature organisé par SSF qui fait appel aux réflexes des secouristes. © DR

 

Le robot de simulation haute-fidélité permet aux sauveteurs SSF de se préparer au mieux à soigner des blessés lors de catastrophes, accidents et attentats. « Il est conçu pour résister à des poids très lourds (2,7 tonnes), peut simuler des brûluresaux 2ème et 3ème degrés et être amputé d’une jambe. Enfin, il réagit en temps réel aux gestes médicaux effectués par les sauveteurs ».  © DR

 

Les mannequins plus vrais que nature, respirent, saignent et reproduisent des traumatismes humains (hémorragies, membres cassés, blessures…). Ils réagissent aux soins selon un scénario pédagogique préalablement défini par les formateurs via un programme informatique. © DR

 

« Nos secouristes SSF ont eu l’occasion cette semaine de tester leurs techniques de secours lors d’un exercice de simulation grandeur nature. À Jérusalem, plongés dans un événement simulant un attentat (fusillade et voiture bélier), ils ont secouru et soigné ces mannequins supervisés par les meilleurs secouristes et urgentistes israéliens, des formateurs de secouristes et des responsables du MDA ».  © DR

 

Les mannequins de simulation reproduisent à perfection des hommes, femmes (et même femmes en train d’accoucher !), enfants et nourrissons plus vrais que nature. Selon les secouristes présents lors de cet exercice, « l’expérience acquise ce jour-là équivaut à un mois de formation théorique. Le stress, le bruit, l’absence de conditions stériles idéales vous obligent à vous dépasser et à trouver les solutions immédiates qui vous permettront de sauver la vie du patient. Au bout de quelques instants, vous oubliez que vous êtes en train de pratiquer un massage cardiaque sur un mannequin et votre seule obsession consiste à faire le bon geste au bon moment sur ce qui n’est plus rien d’autre qu’un patient. C’est extraordinaire. » © DR