Jérusalem, nichée entre monts et vallées, est située au cœur d’Israël. Elle s’étend sur 200 km entre la mer Morte et la mer méditerranée. Capitale d’Israël, première métropole du pays et site privilégié des trois grandes religions monothéistes, donc au cœur des conflits internationaux depuis des millénaires, dans cette ville si chère à notre cœur, chaque mètre carré vaut son pesant d’or. Jérusalem est  non seulement  la plus grande ville du pays mais aussi la plus dynamique en terme d’activité immobilière.

Au cours des trois dernières décennies, le marché immobilier hiérosolymitain est devenu le plus intense et le plus intéressant en Israël. Ainsi, même si elle est toujours en concurrence avec Tel Aviv sur le nombre de nouveaux projets de logements en construction, Jérusalem a tout de même un train d’avance. En effet, une population en évolution constante combinée à une dimension politique et religieuse particulière de la ville, voici des facteurs qui sont à l’origine de cette construction frénétique. Maisons d’origine, appartements rénovés, villas somptueuses, complexes de luxe ou petits cottages au charme suranné, il y en a pour tous les goûts.

Capture d’écran 2015-09-24 à 16.57.18Rehavya :

Construit dans les années 1920, le quartier de Rehavya est l’un des plus huppés de Jérusalem. Ancien petit village allemand ou ‘’Yékké’’, ce quartier, dont les rues portent les noms des poètes de l’âge d’or de la culture juive espagnole, est désormais peuplé de riches propriétaires, souvent américains, venus s’installer dans des logements de haut standing. Pouvant accéder, en moins de dix minutes à pieds, au centre-ville, au centre commercial Mamilla, à la Knesset, à la Grande Synagogue ou encore au Musée d’Israël, ses habitants voient souvent défiler  le cortège accompagnant le Premier Ministre de l’Etat dont la résidence officielle, nommée ‘’Beit Aghion’, est située dans l’une de ses rues, rehov Peretz Smolenskin.

Capture d’écran 2015-09-24 à 16.57.21Talbyeh :

Talbyeh, ‘Le’ quartier chic par excellence de la ville, est situé en plein centre de Jérusalem. Anciennement nommé ‘ Mograbim’, ce quartier résidentiel regorge de superbes maisons de style arabe. Créé dans les années 1930, Talbyeh doit sa magnificence à ses célèbres bâtiments tels que le Beit Hanassi – résidence officielle du  Président de l’Etat d’Israël – sur Rehov Jabotinsky, à  l’Académie nationale des sciences ou encore au Théâtre de Jérusalem construit dans les années 1970. Plusieurs de ses maisons sont classées au patrimoine historique national. Proche des quartiers de Rehavya, de la Moshava Hagermanit (Colonie Allemande) ou encore de Katamon Hayechana (le Vieux Katamon) et situé à moins de quinze minutes à pieds de la vieille ville, Talbyeh attire les riches propriétaires d’Amérique du Nord et d’Europe de l’ouest.

Capture d’écran 2015-09-24 à 16.57.13Kiryat Moshé :

Situé à l’ouest de la ville, en bordure de Guivat Shaul, à quelques minutes à pieds de la station centrale de bus – ‘tahana hamerkazit’- et à proximité des principaux axes routiers et urbains de la capitale, ce quartier, fondé dans les années 1920, jouit d’une sérénité et d’un charme particuliers.

Célèbre pour ses institutions religieuses telles que le Mahon Meir ou le Merkaz Harav, Kiryat Moshé, défini comme quartier à majorité ‘Hardal’ (terme donné au courant religieux combinant les tendances sioniste et orthodoxe), rassemble plusieurs communautés. Ainsi, Israéliens de souche, anglophones, olim de France, ashkénazes ou sépharades, religieux sionistes, laïques et ultra-orthodoxes vivent en harmonie.

Ces relations harmonieuses et chaleureuses au sein de ce melting-pot constituent un facteur qui séduit un nombre important d’olim-du monde entier-, fraichement débarqués à Jérusalem et qui les pousse à s’y installer.

Immeubles anciens taillés dans la pierre de Jérusalem, récemment rénovés et nouvelles constructions dont certaines bénéficient d’une vue panoramique sur toute la ville constituent le paysage de ce quartier.