Après le Forex, les options binaires, l’achat de terres rares, une nouvelle arnaque vient de cibler les épargnants naïfs et ceux à la recherche de gains rapides et substantiels. L’AMF (Autorité des Marchés Financiers) tire la sonnette d’alarme.

Les maîtres d’œuvre de cette nouvelle escroquerie ont employé les grands moyens : campagnes de pub sur internet et envois de dizaines de milliers d’emails, assurance de faire un « placement sûr », « toujours rentable », « une valeur refuge ». Pour convaincre leurs futures victimes, ils ont même posté sur YouTube une vidéo montrant David Pujadas, le présentateur du journal de 20 heures, faisant état de l’envolée des prix des diamants. Quand on y regarde de plus près, on s’aperçoit que cette info datait de 2012, et que depuis, le cours du diamant n’a fait que baisser !

COMMENT SE FAIT-ON PRENDRE ?
Selon un rapport de la Commission des finances du Sénat, 40 % des Français ayant réalisé des placements de ce type déclarent avoir été trompés. Des milliers d’épargnants se sont laissés avoir, faute d’avoir su déceler l’arnaque derrière tout un éventail de promesses irrésistibles : expertise des pierres « par les plus grands laboratoires américains », provenance « garantie par les professionnels d’Anvers », « revente facile auprès des bijoutiers », etc. Une fois acheté sur le web, son acquéreur ne reçoit pas le diamant qu’il a payé en ligne : celui-ci est « stocké dans un port franc sécurisé ». Pour vaincre les hésitations, intervient alors la pression des commerciaux qui assurent que « demain, il sera trop tard » : « Nous vous conseillons de miser 500 ou 1000 euros pour réserver tel ou tel diamant, car la demande est forte… ». Un soi-disant John Laveine – plus c’est gros, plus ça passe – de chez Group-diamonds assure « qu’en 11 ans, la rentabilité n’est jamais descendue en dessous de 8% ». Un autre affirme qu’ « Il est possible de gagner de 15 à 30% par an ! ». 

LA LOI A ÉTÉ LONGUE À REAGIR
Du fait que l’investissement dans le diamant était un produit financier « atypique », l’Autorité des Marchés Financiers a mis du temps à prendre en compte les plaintes d’épargnants escroqués. Désormais, la loi Sapin 2, promulguée en décembre 2016, relative « à la transparence, à la lutte contre la corruption et à la modernisation de la vie économique » oblige désormais les intermédiaires en « biens divers » (métaux rares, vins, timbres, manuscrits, tableaux) à obtenir un numéro d’agrément délivré par l’AMF. Pour l’obtenir, le courtier doit justifier de garanties et prouver sa qualité d’intermédiaire fiable. Sans ce numéro, les sociétés risquent des amendes et des sanctions pénales. Mais comme on le sait, une loi met un certain temps avant d’être respectée. Résultat : l’AMF, qui a identifié une cinquantaine de plates-formes proposant des placements en diamants, n’a reçu aucune réponse à ses demandes de renseignements. L’AMF a alors publié une ligne noire des sites suspects. Cela n’a pas empêché les escrocs de brouiller les pistes : par exemple la société Blue Stone Ltd : dès qu’elle a su être dans le collimateur de l’AMF, elle a changé de dénomination commerciale pour réapparaitre sous huit adresses différentes…

VIGILANCE TOUJOURS
Quinze mois après la promulgation de la loi Sapin 2, les arnaques aux diamants continuent de faire des victimes. En novembre 2017, un couple de retraités de la Drôme a été dépouillé de toutes leurs économies. « On nous a expliqué qu’un très joli lot de pierres pourrait dégager 22 % d’intérêt ». L’interlocuteur fit comprendre au couple que pour gagner plus, il faut investir plus : « On a alors injecté 100 000 euros. » Ce “diamantaire” annonça alors devoir partir pour l’Asie afin de négocier la vente de pierres pour les Drômois, mais depuis il a mystérieusement disparu…

———————————————————————————————–

LISTE NOIRE DES ARNAQUES AUX DIAMANTS

www.atelierdudiamant.com ;

www.bankofdiamond.fr ;

www.be-diamonds.com/fr ;

www.blackandstones.com ;

www.bluedexonline.com ;

 www.blue-diamond-invest.com ;

www.bluediams.com ;

www.capitaldiamant.com ;

www.capital-diamond.com ;

www.colorsdiamonds.com ;

www.diamantcorporationltd.com ;

 www.diamantepargne.com ;

www.diamants-invest.com ;

www.diamepargne.com/fr ;

www.diamondinvests.com ;

 www.diamondprivilege.com ;

www.diamonds-exchanges.com ;

www.diamondthrust.com ;

www.diamondxp.com/fr ;

www.diamoneo.com ;

www.diamoning.com

www.diamonstore.com ;

www.diamorama.com ;

www.diampatrimoine.com ;

www.eternity-diamond.com ;

www.excellence-invest.com ;

 www.first-diamond.com/fr ;

www.france-diamants.com ;

www.gemexpro.com ;

www.group-hoffman.com ;

www.groupesaphir.net ;

www.igldiamond.com ;

www.fr.investdiamond.com ;

www.investissementdiamant.com ;

www.les-diamantaires.com ;

www.moncoffre4.com ;

www.mondialdiamant.com ;

www.morganandjohnson.com ;

 www.novadiams.com ;

www.patrimoinediamant.com ;

 www.pearl-diamonds.com ;

www.placedudiamant.com ;

www.prestige-diamant.com ;

www.prestige-diamant.net ;

www.prestige-invest.com/fr ;

www.private-diamond.com/fr ;

www.prodiams.com ;

 www.spotdiamonds.com ;

www.traditionvendome.com ;

www.valeur-diamant.com ;

www.vanderbelt-group.com ;

 www.vendomeprestige.com (source : AMF)