Les Français semblent particulièrement attachés au système par répartition sur lequel toute la philosophie se base sur la notion de solidarité entre les générations.

Malheureusement, le chômage de masse couplé à un vieillissement de la population active a sérieusement creusé le déficit du système de retraite en France.

Recul de l’âge de la retraite, augmentation des cotisations sont le fait d’une intervention massive de l’État. Celui-ci doit se porter garant des sommes colossales que les organisations syndicales et patronales ne parviennent plus à assurer. Une solution « à l’israélienne » est-elle envisageable ?

I.T