• API Une API (Applications Programming Interface) est une plateforme qui met en relation plusieurs programmes informatiques. Les FINTECH les utilisent pour relier entre eux différents paramètres (revenus, bénéfices, contraintes, dimension du marché, nombre de salariés, coûts de productions, etc.).
  • BIG DATA Véritable mine d’or pour les FINTECH, le Big Data est la somme phénoménale de données informatiques qui concernent un individu, une société, une profession, un segment du marché, etc.
  • BLOCKCHAIN Ensemble des opérations qui transmettent et archivent les transactions en crypto-monnaies (comme le Bitcoin).
  • COOPETITION C’est l’art de faire coopérer sur un projet précis des sociétés qui sont en concurrence par ailleurs.
  • CROWDFUNDING Financement « participatif » par lequel une société lève des fonds en s’adressant directement au grand public.
  • KYC Acronyme de l’expression « Know Your Customer » (Connais ton client). Désigne toutes les technologies qui permettent de vérifier l’identité d’un client avant d’engager une transaction.
  • MACHINE LEARNING Technologie qui permet à des logiciels d’aller au-delà de leur programmation initiale et d’apprendre de nouveaux éléments et comportements.
  • P2P LENDING Prêt de particulier à particulier.
  • PSP Acronyme de « prestataire de service de paiement » : intermédiaire entre une entité (entreprise, association, travailleur indépendant, ONG, etc.) et une institution financière classique.
  • ROBO-ADVISOR Intelligence artificielle, utilisant des algorithmes, pour fournir automatiquement des conseils en placements financiers.
  • SMART CONTRACTS « Contrats intelligents » qui exécutent automatiquement les termes d’un contrat quand les conditions prédéfinies ont été remplies.
  • SSO (Single Sign-On) Système d’authentification unique qui permet d’accéder à différentes applications en ne s’identifiant qu’une seule fois.
  • TOKENISATION Procédé de sécurisation remplaçant des données critiques (coordonnées bancaires, numéro de carte d’identité, de passeport, etc.) par des données neutres uniquement exploitables par le logiciel lui-même.
  •  WALLET Portefeuille numérique, fonctionnant comme un porte-monnaie virtuel pour effectuer des paiements en ligne.

Les FINTECH israéliennes : 430 startups

Selon The Floor, un incubateur de démarrage à Tel-Aviv, pas moins de 430 jeunes entreprises se sont récemment installées dans les FINTECH en Israël. La réputation d’Israël dans le domaine des sciences de l’information a attiré 700 millions de dollars d’investissements venus du monde entier. Toutes les grandes institutions financières internationales ont ouvert en Israël des laboratoires de recherche pour accroître leurs performances et conserver leurs parts de marché. « C’est d’autant plus méritoire qu’Israël est loin de Wall Street, de la City et des autres grandes places financières mondiales. Mais les investisseurs font confiance à la recherche en Israël, car ils savent que ce pays n’a pas droit à l’erreur » explique Liat Aaronson gérant une entreprise de capital-risque basée à Hertzliya et à New-York.