ÉDITO

La tête sous l’eau…
Du 12 au 14 septembre 2017, une exposition biennale sur les technologies de l’eau a attiré plus de 10 000 visiteurs qui ont pu déambuler parmi les 200 stands représentant 90 pays. Avec un chiffre d’affaires des industries israéliennes liées à l’eau de 5,3 milliards de dollars en 2016, l’eau semble rapporter gros. Alors H2O : trois lettres pour la vie ou pour le fric ? Il y a de quoi s’interroger en effet. Entre les bons gros bénéfices engrangés par l’entreprise Ein Gedi sur le dos d’une source naturelle (+ 13.8% d’augmentation des bénéfices en 2016), le juteux business des machines à eaux filtrées, sans oublier les micmacs des régies d’eau chargées par l’État de la distribution et de la répartition de l’eau aux particuliers, jamais ce précieux élément n’a rapporté autant. Nous sommes loin de la joie pure, simple et cependant sans limite qui présidait au puisage de l’eau du bassin de Siloam dans la Cité de David, à la fin des fêtes de Soukkot, dans l’objectif d’invoquer la bénédiction divine pour la pluie « en son temps », c’est-à-dire ni précoce, ni tardive, en toute bonne et utile mesure. Cette cérémonie intitulée ‘sim’hat beit hashoëva’ s’accompagnait ensuite de réjouissances telles qu’il est écrit dans la Mishna  : « Celui qui n’a pas vu la joie de ‘sim’hat beit hashoëva’ n’a jamais vu de joie de sa vie ». À l’ère de la profusion et de la surenchère, que reste-t-il de notre faculté à nous émerveiller ? Ressentons-nous une joie immense à faire couler de la manière la plus facile qu’il soit une douche le matin ? Nous étonnons-nous de nager dans une piscine située au cœur du désert ? Nous réjouissons-nous de pouvoir rincer nos légumes avec une eau abondante et propre ? Non, bien sûr ! Et pourtant, si nous avions un peu moins la tête sous l’eau – occupés à trier nos petites misères quotidiennes au lieu de prendre conscience de nos légers bonheurs journaliers – nous serions heureux de chacun de ces indescriptibles miracles surgis dans ce pays aride et sec qui a su faire jaillir l’eau de la roche… Et si l’on se jetait à l’eau ??!

Caroll Azoulay

LIRE LEMAG’ CI-DESSOUS

 

SOMMAIRE DE CE NUMÉRO

  • ÉDITO
  • ZAPPING
  • À LA UNE
    Le gouvernement Netanyahou parviendra t-il à atteindre ses objectifs ? LeMag’ vous présente la ‘to do list’ des différents ministères…
  • DES CHIFFRES POUR LE DIRE
  • L’INVITÉ DU MAG’
    François Zimeray se définit comme un « idéaliste irrécupérable ». À la veille de sa prochaine visite en Israël, nous l’avons interviewé
  • ENTREPRENDRE
    Le Club Med est aujourd’hui l’un des leaders sur le marché du tourisme israélien. Explications
  • DOSSIER
    Israël et l’eau : les dessous des cartes ! H2O, sous ces trois lettres se cachent des sujets sensibles que leMag’ a décidé d’explorer.
  • VIVRE AUTREMENT
    Ils ont célébré le Chabbat sur le toit du monde. Découverte
  • L’AN PROCHAIN À JERUSALEM
    À l’occasion du soixante-dixième anniversaire de la reconnaissance par l’ONU de l’État juif moderne, leMag’ donne la parole à David Ben Gourion
  • C’EST L’HISTOIRE …
    D’Iréna Sandler : L’infirmière ange-gardien de 2500 enfants juifs du Ghetto
  • IDENTITÉ
    Ces personnalités qui ont influencé le judaïsme en France puis en Israël
  • SUPPLÉMENT IMMO
    – TOWERS OUT, LE KRACH DE L’IMMOBILIER DE LUXE À TEL-AVIV
    – HABITER JERUSALEM ÇA SE MÉRITE