©DR

La presse hébraïque apparaît dans la petite ville de Safed à la fin du XVie siècle

Occupation turque en Palestine 1842-1918

Israel Beck ©DR

1842
Israël Beck, fonde une imprimerie à Jérusalem qui devient le centre de la production de livres religieux et laïcs et de publications périodiques en hébreu

1863
Naissance de la presse hébraïque. 15 périodiques – instruments de débats idéologiques – sont publiés en hébreu, yiddish ou ladino

1907
Naissance du premier journal hebdomadaire
créé et financé par un parti politique, socialiste en l’occurrence : Hapoel Hazair – Le jeune ouvrier.

Mandat britannique en Palestine 1918-1948

Tel Aviv 1920-1937

Tel-Aviv devient la nouvelle capitale des médias israéliens, rôle qu’elle conserve de nos jours. Le paysage médiatique est alors dominé par la presse de partis politiques en guerre ouverte les uns contre les autres. La plupart des journaux sont imprimés en hébreu et destinés au public local.

©DR

ANNÉES 20
Apparition des actualités filmées en hébreu. Présence de deux grands quotidiens commerciaux en Israël : le journal d’élite Haaretz et le journal populaire Doar Hayom

©DR

1925
Naissance du premier grand quotidien politique : Davar

1933
Célébration à Tel-Aviv du 70e anniversaire de la naissance des journaux hébraïques. Pour cette occasion, sont publiés deux recueils d’articles écrits par des journalistes qui ont participé à la création de cette presse sous domination turque.

©DR

1936
Création de « Radio Jérusalem », diffusée en trois langues (arabe, hébreu, anglais).

Fin 1936, le public juif dispose de 24 000 postes de radio, sur un parc de 26 000.

Début des années 1940
70% de la presse quotidienne hébraïque appartiennent aux groupes politiques.

Premières vagues d’alyah après la création de l’État 1948-1970

Presse patriotique dirigée par des journalistes actifs sous l’occupation britannique.

1964
G. Karsel publie une histoire de la presse hébraïque en Israël, de 1842 à 1948.

1965
Le statut de la radio change : elle devient un service public soumis à la Haute autorité de la radiodiffusion.

1968
Naissance de la télévision israélienne qui fonctionne comme un service public.

Le journal Maariv passe de 10 000 exemplaires en 1948, à 300 000 en 1970

1973- 2018

©DR
©DR

Domination de l’espace médiatique par le pouvoir commercial. Ce champ de la presse reste dominé par Yediot et Maariv.

Yediot Aharonot, journal commercial fondé en 1939, dépasse en 1975 Maariv, et s’inscrit en tête des tirages : 400 000 exemplaires pendant la semaine et 600 000 le week-end.

 

ANNÉES 90
La radio publique ( kol Israel) se trouve en concurrence avec la station militaire Galeï-Tsahal, très écoutée par les jeunes.

1992
Arrivée des chaines câblées

1993
Création de la chaine commerciale Aroutz 2

©DR

Jusqu’aux années 1990, la télévision publique est aussi populaire, comme l’indique l’audience du journal télévisé de 21 heures, suivi par plus de 80 % des téléspectateurs.

Davar, le plus grand journal politique (parti travailliste), disparaît en 1995, après 70 ans d’existence.

2002
Création de la chaine Aroutz 10