Souvent, elles sont déjà épuisées avant même d'avoir démarré leur journée. Vingt-quatre heures qui se transforment en course minutée pour assumer responsabilités familiales et professionnelles sans faillir. Des activités qui se télescopent sans qu'elles aient réellement le temps de souffler. Des femmes qui travaillent cinquante heures et plus par semaine, il y en a, oui. Le stress, elles l'ont apprivoisé pour assumer des emplois du temps surchargés, par nécessité ou par choix. Vivre dans un stress permanent ou renoncer à un métier valorisant en mettant un bémol à leur vie professionnelle : un dilemme insoluble pour ces femmes actives qui doivent faire valoir leurs droits dans une société encore très largement favorable aux hommes. 

Des femmes qui travaillent cinquante heures et plus par semaine, mères de famille qui plus est, est-ce possible ? Oui, au vu du nombre de femmes qui ont répondu à mon appel à témoin. Visiblement heureuses que l'on s'intéresse à leur condition et à leur sort, elles ont envie de s'exprimer sur une situation qui transforme leur quotidien en défi de tous les instants. Yaël a 38 ans. Elle est mariée et mère de trois petites filles en bas âge. Elle est aussi chef d'entreprise et a créé sa propre agence web, il y a quelques années. Elle m'explique : « J'ai un bureau à côté de la maison et de l'école des enfants. Cela me permet de travailler huit heures par jour dans mon local, et le reste du temps chez moi ». Un rythme qu'elle tient depuis trois ans sans arriver vraiment à...

Pour lire la suite de cet article et accéder à toutes nos DOSSIERS & ENQUÊTES, vous devez être abonné à une de nos OFFRES :

►►► OFFRE INTÉGRALE or ►►► OFFRE NUMÉRIQUE à partir de 6,90 ₪
ou Connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

Vous n'êtes pas convaincu? ALORS LISEZ CET ARTICLE