Accueil Dossiers Dossier Israël-France

Dossier Israël-France

« Je t’aime…moi non plus » De « l’allié et ami » aux termes « sûr de lui-même » et « dominateur », il n’a fallu qu’un pas que la France a franchi sans scrupule pour qualifier Israël. De l’Hexagone à la Terre promise, rétrospective du Mag’ sur des liens plus qu’ambiguës.

Malgré le chic, la culture et l'excellence de la cuisine française, touristes et immigrants de l’Hexagone souffrent d'une image négative auprès des Israéliens. Comme avec chaque vague d’alyah, ces derniers aiment mettre des étiquettes sur les nouveaux venus. Les Français n’échappent pas à la règle.
Arrogants, riches, incontrôlables, fraudeurs, buveurs, radins, infréquentables, chahuteurs et crâneurs, voilà quelques-uns des stigmates attribués aux Français en Israël. Des qualificatifs peu glorieux. Et ce n’est pas tout. Selon les nationaux, les Français seraient aussi responsables de l’augmentation des prix de l’immobilier, quand beaucoup de jeunes couples n’arrivent pas à accéder à la propriété. Aussi les Israéliens ne les accueillent-ils pas toujours à bras ouverts.
PERCEPTION DES FRANÇAIS VIS-À-VIS D’ISRAËL ET DU SIONISME
Sondage Ifop, enquête menée auprès d’un échantillon d’un millier de personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus en mai 2018.
DATE DE LA CRÉATION D’ISRAËL :
33% des sondés répondent 1948.
22% pensent que c’était en 1980 et après.
43% disent avoir une "bonne image" d’Israël.
À chaque fois que le Moyen-Orient s'embrase, on croit revivre les mêmes cauchemars. Depuis 2000, nombre d’agressions ont secoué la communauté juive, faisant des synagogues et écoles, des fidèles ou membres de la communauté juive autant de cibles tout au long de ces deux dernières décennies. Pourtant tous les con its du monde ne suscitent pas une telle passion. Étrangement, le con it israélo-palestinien, un con it qui est à la fois distant, étranger et complexe, semble cristalliser toutes les émotions. Pourquoi ?

Le conflit israélo-palestinien n’a pas toujours été aussi fort en France. Dès les premières années après la création de l'État d'Israël jusqu'à la guerre des six jours en 1967, la cause palestinienne fait rarement partie du débat national français. Plus encore,
C'est un beau roman, c'est une belle histoire.
C'est une romance d'aujourd'hui ! Et oui, comme beaucoup de romances contemporaines, les relations entre la France et Israël (aux niveaux politique, diplomatique et commercial) de 1948 à nos jours, ont été pour ainsi dire agitées ! Telles celles d’un couple ayant traversé des malentendus, batailles d’ego ou drames domestiques. Retour sur une relation passionnelle qui aura, plus d’une fois, défrayé la chronique...

Restez connectés

3,394FansJ'aime
652SuiveursSuivre
119SuiveursSuivre