C’est au cours d’une opération, menée fin juin à Jérusalem-Est, que les forces de police ont saisi plus de 40 000 NIS versés à titre d’allocation de soutien par le Hamas – en shekalim et devises étrangères – dans la maison de la famille du terroriste qui avait abattu huit étudiants israéliens âgés de 15 à 26 ans et blessé 11 autres dans la yeshiva Mercaz Harav de Jérusalem, en 2008. Le raid a été mené dans le cadre d’une opération plus large visant à saisir les fonds de soutien versés par le Hamas aux familles de terroristes ayant tués des Israéliens.

« Nous n’autoriserons pas le soutien financier d’une organisation terroriste aux familles des terroristes qui commettent des attentats meurtriers », a déclaré la police dans un communiqué.