►►► DES CHIFFRES POUR LE DIRE

Nul n’ignore qu’Israël est le pays de la haute technologie et des startups, mais rares sont ceux qui savent que ses inventions et autres contributions technologiques se sont invitées au sein même de ses fermes laitières. Résultat : l’industrie laitière israélienne est l’une des plus performantes de la planète. Grâce à une batterie d’instruments de mesure ultra sophistiqués, Israël a repoussé les limites de la productivité et obtient 12 000 litres de lait comme rendement annuel moyen par vache contre 9000 aux États-Unis. Retour en chiffres sur cette super productivité...

Nul n’ignore qu’Israël est le pays de la haute technologie et des startups, mais rares sont ceux qui savent que ses inventions et autres contributions technologiques se sont invitées au sein même de ses fermes laitières. Résultat : l’industrie laitière israélienne est l’une des plus performantes de la planète. Grâce à une batterie d’instruments de mesure ultra sophistiqués, Israël a repoussé les limites de la productivité et obtient 12 000 litres de lait comme rendement annuel moyen par vache contre 9000 aux États-Unis. 

Ces excellents résultats de l’industrie laitière israélienne s’expliquent notamment par l’existence de nombreuses fermes dans les kibboutz et surtout par le fait que les fermiers ont compris que pour optimaliser leur rendement, il ne leur suffisait pas de travailler en étroite coopération avec les services vétérinaires qui examinent régulièrement les bêtes, préservant ainsi leur santé et favorisant un rendement optimal, mais également entre eux, partageant leur savoir et permettant le développement commun des méthodes les plus efficaces. 

Retour en chiffres sur cette super productivité…

© DR

-La production totale de lait (bovins, ovins et caprins) en 2016 a été estimée à environ 1,5 milliard de litres de lait, soit une augmentation de 5,5% par rapport à l’année précédente.

-L’industrie agro-alimentaire israélienne a produit 2,566 milliards de litres de lait en 2017.

-Israël dispose de 124 000 vaches laitières de type Holstein.

-La valeur du lait pour le producteur a baissé de 3,2% et a été estimée à 2,9 milliards de NIS, soit environ 10% de la production agricole totale.

-80 % de la consommation de lait et de produits laitiers est assurée par la production nationale.

-Les vaches disposent de 20 m2 de surface de couchage par tête, les éleveurs accordant une grande importance au confort des animaux afin que chaque vache consacre toute son énergie à produire.

-Les producteurs de lait doivent maintenir leur volume même au cœur de l’été. Ils bénéficient ainsi d’une prime pendant cette période car la productivité des vaches baisse d’environ 10 à 15 % du fait de la chaleur.

-L’Israélien consomme en moyenne 174 litres/an de produits laitiers fabriqués localement. Il boit en moyenne 54 litres de lait par an.
Il ingurgite environ 23 litres de yaourts, 12 kilos de fromage à pâte molle et 4 kilos de fromages à pâte dure.

– En 2014, le conglomérat chinois Bright Food a racheté Tnouva, le joyau des firmes laitières israéliennes qui contrôle plus de 70 % du marché des produits laitiers en Israël pour la modique somme de 1,1 milliards de dollars …

– Bien que la production de lait de vache ait augmenté en 2016, son prix a baissé de 9,2% !

774 étables ont été exploitées en Israël en 2016 contre 1250 en 2001.

Les élevages laitiers se trouvent un peu partout dans la partie nord du pays, au-delà du désert, et le modèle de production est assez uniforme :

Le Kibboutz (ferme collective) avec 200 à 600 vaches par troupeau et trois traites par jour. Il y a environ 215 Kibboutzim avec vaches laitières en Israël.

Le Mochav (ferme familiale à règlement collectif) avec 20 à 60 vaches par troupeau et deux traites per jour. Il y a environ 680 Mochavim avec troupeaux laitiers.

La production laitière par animal en Israël est parmi la plus élevée du monde avec une moyenne de 12 100 kg de lait par an.-Pour résister à la chaleur, les vaches sont douchées jusqu’à 7 fois par jour en été !

Quelques prix à titre indicatif :

  • Le carton de 1L de lait pasteurisé : 5,76 shekels,
  • 100 grammes de fromage à pâte dure fabriqué à partir de lait de vache : 4,43 shekel,
  • 250 grammes de fromage blanc à tartiner : 4,69 shekels,
  • 250 grammes de cottage : 5,71 shekels en moyenne.