À l’exemple de Rav Yaakov Israël Kanievski (1899-1985), plus connu sous le nom de  « Steipeler », les grands d’Israël ne sont pas restés muets sur ce problème. Ainsi dans ses Responsa (vol. 2, pp. 557-560), le Steipeler s’est exprimé comme suit devant Rav Lorenz, venu lui demander s’il pouvait témoigner contre un coreligionnaire dans une affaire de pédophilie : « Un juif qui commet à plusieurs reprises un acte grave et répréhensible doit recevoir sa punition dans ce monde. Il vaut mieux pour lui qu’il reçoive sa punition dans ce monde-ci plutôt que dans l’autre. Parce la punition qu’il recevra ici bas sera bien moins douloureuse que le châtiment qui sera le sien dans le monde à venir. Je vous donne donc la permission de témoigner. Il est évident que les journaux et les médias en parleront. Ce serait un véritable ‘Hilloul HaChem si cette personne pouvait continuer ses agissements ».