POTUS visit the Western Wall, accompanied by the Western Wall's rabbi, Shmuel Rabinovitz and Mordechai "Solly" Eliav, Director General of the Western Wall Heritage Foundation. Jerusalem, May 22, 2017 Photo credit: Matty Stern/U.S. Embassy Tel Aviv

Après Israël, les États-Unis abritent la plus grande communauté juive de la planète, avec 5,7 millions d’âmes juives qui y habitent. Le Président américain, Donald Trump, s’est donc rendu sur sa page Facebook la veille de Roch Hachana pour souhaiter « à tous les Juifs des États-Unis et du monde entier une nouvelle et douce année! ». Sa fille Ivanka Trump, convertie au judaïsme depuis quelques années déjà, a également tweeté à tous ses coreligionnaires à travers le monde un « shana tova u’metuka! ». Quelques jours plus tôt, le dirigeant américain s’était entretenu au téléphone avec des dirigeants juifs auxquels il avait rappelé ses actions en faveur d’Israël et de la cause juive à l’occasion des vœux pour le Nouvel an juif. Selon un reportage diffusé sur la chaîne israélienne Aroutz10, le président Trump aurait également mentionné ses liens de parenté avec le judaïsme à travers sa fille Ivanka, son gendre Jared Kushner et les enfants du couple.