Quelques infos utiles

  • La voiture en Israël est un produit
    de luxe qui coûte pratiquement le double du prix proposé en Europe.
  • Les prix de vente des concessionnaires automobiles ne sont généralement pas négociables, mais ils vous proposeront toujours des « suppléments » gratuits ou à prix réduits.
  • Souvent, des « offres spéciales’’
    sont annoncées en gras dans les journaux, ce sont en fait des prix d’usine.
  • Plus la voiture est grosse, plus cher elle sera à exploiter, comme
    à entretenir (pièces, pneus et consommation de carburant).
  • Les voitures « diesel’’ sont plus chères à l’achat, tout comme leur carburant, elles sont toutefois plus économiques, leur consommation en carburant étant faible.
  • L’octroi du permis de conduire, tout comme le test annuel de la voiture,
    sont obligatoires et leur coût est généralement élevé.
  • L’achat d’une nouvelle voiture en Israël est grevé par de lourdes taxes.
    Vous payerez donc beaucoup plus pour une voiture neuve en Israël qu’en France ou aux États-Unis.
  • Depuis 2009, l’achat de véhicules hybrides est encouragé par d’importantes réductions d’impôt.
  • Israël ne fabriquant plus sa propre marque d’automobile, les voitures sont toutes importées. Elles sont ainsi fortement taxées à l’importation, et une TVA est appliquée en sus. Dans cette perspective, le citoyen israélien doit s’acquitter d’une taxe d’achat et d’une TVA qui augmentent de 115 à 130% le prix d’achat hors taxe, selon le pays d’origine du véhicule.
  • Le olé ‘hadach bénéficie, durant les trois premières années de son alyah, d’un taux de taxe fixe préférentiel de 50% +TVA, soit près de 75% de réduction sur le prix hors taxe.
  • Nul ne peut conduire une voiture neuve – en dehors de la salle d’exposition – sans assurance. Tout acquéreur devra s’en occuper avant de prendre livraison du véhicule.
  • L’assurance ne peut pas être transférée d’un propriétaire de véhicule à un autre.
  • Avant de prendre livraison d’un véhicule d’occasion, il faut souscrire à une assurance en son nom propre.
  • Le bitoua’h ‘Hova est une assurance obligatoire et couvre les dommages corporels.
  • Le bitoua’h Makif est une assurance tous risques qui couvre les dommages causés au véhicule.
  • Levi-Yitz’hak, spécialiste de l’argus automobile en Israël, publie et répertorie tous les mois la valeur actuelle de chaque véhicule.

Pour info  

Les importations de voitures commerciales sont soumises à une double imposition: droits de douane, taxe à l’achat et TVA. Selon le ministère des Finances, les taxes sur les voitures s’élèveraient à 115-130%, ce qui donne une proportion de voitures inférieure à celle d’Europe : 384 voitures pour 1000 habitants, contre 500 voitures pour 1000 habitants dans l’UE.

POUR 1000 HABITANTS :

384 VOITURES

500 VOITURES